La passion à l'échelle de l'histoire


 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 J'ai Lu ...leur aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
JC Carbonel
Pilier de comptoir


Nombre de messages : 1774
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   Mar 24 Oct 2017, 19:48

Partisans d'Ukraine vol 1+2 par A. Fedorov ref. A125 et A126/127

Ouvrage fort intéressant car c'est l'un des premiers que je lis sur la Guerre à l'Est vue du côté soviétique (ouvrage publié en France en 1951 alors que Josef Staline était encore vivant).

Plusieurs axes d'analyse :
- la Russie des années 30
- la vision soviétique du monde et de la guerre
- les partisans
- l'idéologie peut rejoindre la bêtise

Russie des années 30 : l'auteur (il était "secrétaire du comité régional" ce qui semble être un rôle semblable à celui de député ou conseiller régional dans l'organisation soviétique)insiste peu sur les infrastructures, manifestement on est à la campagne, pas de voiture (celle "de fonction" de l'auteur est une...Buick), des camions utilitaires, des tracteurs, quelques téléphones, peu de radios ...la presse n'est pas citée) et surtout sur l'organisation soviétique supérieure à tout autre! Si il y des kolkhozes, chaque paysan a aussi son petit cheptel propre avec quelques vaches, cochons et volailles. Tout le monde n'est pas communiste, et au contraire c'est un honneur de l'être (les responsables communistes sont décrits comme devenant des conseillers pour la population) et on y rentre par co-optation. Et les vieilles dames continuent de faire le signe de croix en cas d'évènement triste.

La vision  soviétique : les Allemands sont les "Allemands", pas les "hyènes fascistes" ou les "boches" mais ils sont détestés par tous les "hommes soviétiques". En fait peu de politique mais plutôt un nationalisme qui semble proche de celui que nous pouvions avoir en 1914. Un aspect bizarre c'est que l'organisation soviétique locale avait préparé la résistance avant la guerre, avec  caches d'armes et de nourriture dans les forêts. Par contre la formation à l'action subversive est totalement manquante : on a donc toute l'infrastructure administrative qui prend le maquis et qui se demande bien comment mettre en place l'organisation requise et finit par se rabattre sur des officiers de l'Armée Rouge qui se sont évadés (ou plutôt ont évité la capture). A noter un attachement sentimental de l'auteur à ...sa carte de membre du parti qu'il doit enterrer avant de prendre le maquis (au cas où il serait capturé)

partisans : grande distinction entre "partisans" = organisation paramilitaire dans le maquis versus "résistants" qui restent intégrés à la population. Le rôle des partisans est purement offensif...sabotage, attaques sur des convois, des postes de police, des maires "traitres" (collabos)...l'action de renseignement existe très peu (transmettre des renseignements apparaît page 264 du 2e volume !). Les femmes sont admises dans les partisans si elles savent se battre et ...faire la cuisine et la vaisselle! Et si elles sont bonnes chanteuses c'est encore mieux! Lorsqu'on leur parachute des containers ceux-ci contiennent armes et nourriture, mais aussi Pravda et...caviar!


bêtises : quelques anecdotes citées par l'auteur : alors que un groupe de partisans arrive devant une rivière qu'il doit traverser pour rejoindre un camp de partisans de l'autre côté; une camarade qui a des talents d'oratrice invective un groupe de femmes en train de reconstruire un pont détruit lors de l'invasion, arguant qu'en reconstruisant le pont, elles travaillent pour l'occupant. Convaincues, les fermières se mettent à détruire la passerelle en bois qu'elles avaient presque achevée et les maquisards doivent traverser...à gué (on croirait le Coyote de Bip-Bip). Un maquisard avait son grand-père à la ville qui servait de traducteur (pour la Kommandantur) à la ville, et se rendait à la ville une fois par semaine pour le voir.Plutôt que d'essayer d'utiliser cette configuration intéressante pour obtenir des renseignements, le maquisard est soupçonné d'espionnage !!!
Les différents camps de maquisards décident de coordonner leurs actions : il faut donc se réunir pour faire une commission et étudier le sujet. Après avoir sélectionné une grange dans un village, les maquisards se réunissent et commencent la réunion en ...déployant un grand portrait (affiche) de Staline.
Pour interroger les prisonniers, les maquisards faisaient exprès de parler en mauvais allemand pour ne pas ressembler à leurs captifs.
Ayant récupéré la cantine d'un officier allemand remplie d'uniformes et de documents, l'auteur est uniquement intéressé par ...l'album photo de l'officier en particulier une photo montrant l'allemand avec d'autres officiers, nus dans des poses que la morale réprouve ! (par contre s'emparer des uniformes pour faire des "coups" et étudier les documents pour en tirer des renseignements ne semble pas l'effleurer.

Quelques points techniques :
une voiture de marque "MI" (industries de Moscou??)
un avion allemand "Rama" (probablement un Storch ou un Fw 189)
les allemands bombardent des villages (habités semble-t-il) pour l'entrainement et les maquisards récupèrent les bombes non explosées (pour les explosifs)

Très recommandé !
Revenir en haut Aller en bas
Saiun
Pilier de comptoir
avatar

Nombre de messages : 3912
Age : 42
Localisation : Longueville sur Scie(76) mes racines et Ivry(94) boulot, Palaiseau(91) Dodo, Dieppe(76) et Châlons(51) pour les clubs, Montbrisson(42) pour la belle famille et le reste de la france pour les potes!
Humeur : Peinture sur les doigts, colle sur le falzard, étincelle dans oeil malicieux!
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   Mer 25 Oct 2017, 11:26

Depuis 1935 et 1936, l'Ukraine avait subi des purges notoires... Opposants supposés, intellectuels, "ethnies" indésirables...

Et Fedorov faisait parti des "Purgeurs"... (a moins que ce ne soit un homonyme, mais s'il avait été un réel intellectuel écrivain, il aurait fait parti de la razzia...plusieurs dizaines de milliers de mort...)

Un autre Fedorov, mais Oleksiy celui là, résiste durant le seconde guerre mondiale et devient un héro de l'Ukraine après guerre... Alors Alexei? un prête nom?

L'histoire ne se reproduit pas, elle bégaie...
Revenir en haut Aller en bas
JC Carbonel
Pilier de comptoir


Nombre de messages : 1774
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   Mer 25 Oct 2017, 12:01

Il ne fait aucun doute pour moi que le A. Fedorov est un stalinien bon teint. Ce qui me marque dans ce livre c'est qu'à aucun moment il ne se pose de question sur les anecdotes qu'il cite (sauf celle du pont où il indique avoir fait une remarque sur le fait de réserver les capacités d'oratrice de la camarade à après la traversée du pont). Mais il y a aussi des choses qui doivent être liées à "l'âme slave" et qui sont difficile à comprendre (l'obsession des "traitres" chez les partisans me parait difficile à concilier avec le fait que tout le monde dans les villages alentour semble savoir comment rejoindre le camp des partisans pour qui demander comment s'engager ou qui offrir des victuailles) pour moi.
Après avoir lu ce livre, je comprend mieux le sentiment non seulement de dureté (climatique, conditions de vie, combats) que le Front de l'Est pouvait avoir pour les Allemands, mais aussi "l'aliénitude" que pouvait présenter ce front pour eux. Pour la même raison  j'aimerais bien lire un livre sur la guerre du Pacifique vécue par un Japonais et racontée à l'époque (avant que le politiquement correct ne règne).
JCC
Revenir en haut Aller en bas
fifi2200
Troufion
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : GRENOBLE
Humeur : Aigri, maussade et pas rigolo. Non mais.
Date d'inscription : 01/03/2017

MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   Mer 25 Oct 2017, 14:08

Bonjour.
Je découvre ce sujet...Les "J'ai lu...LA", j'ai lu tous ceux que la bibli du collège possédaient quand j'étais gamin (il y a 45 ans !). Depuis, j'en ai retrouvé quelques-uns chez un bouquiniste, à divers prix : Soldat de l'Afrika Korps, Mon sous-marin l'Unbroken, U977, et surtout, Le Grand Cirque.
Chez tous, peu de précisions, beaucoup de souvenirs, le meilleur à mon sens étant Le Grand Cirque de Clostermann, le plus vivant car celui qui fait vraiment comprendre que la guerre, c'est la peur (ce qui est généralement absent de la majorité des autres que j'ai pu lire).
Fin du HS.

L'obsession des "traîtres" se comprend dans un pays qui a subit une révolution qui a dégénéré en guerre civile, avec en même temps une guerre russo-polonaise, des volontés d'indépendance de certaines régions (Ukraine, pays baltes, Biélorussie...), des purges à répétition à grands renforts de procès staliniens, une industrialisation à marche forcée, une collectivisation forcée, de 1917 à 1941 - tout cela en 24 ans, c'est-à-dire très peu de temps.

Les caches d'armes et de nourriture avant la guerre, pourquoi pas, "au cas où..." si les indépendantistes ou d'autres tentaient de reprendre le pouvoir (nouvelle guerre civile ?) - dans L'aveu, l'auteur (Artur London) explique bien que le parti - et ses membres - sont entraînés à la clandestinité, après avoir été pourchassés dans pratiquement tous les pays avant-guerre.

Pour la dureté du Front de l'Est, le bouquin de Guy Sajer la dépeint très bien (mais il y a beaucoup de choses à prendre du bout des doigts dans son bouquin qui pue quelque peu l'anti...sémitisme, communisme, étranger, voire même français ).

Les allemands bombardant des villages pour l'entraînement...m'étonne même pas.
J'ai lu tellement de choses dégueu sur le comportement allemand à l'Est, que le retour de bâton qu'ils ont pris à partir de 44 me paraît "normal" (je n'ai pas dit excusable) - il y a eu un Oradour en France, combien à l'Est ?

Pour la guerre du Pacifique, je n'ai pas souvenirs d'avoir lu quelque chose de très contemporain écrit par un japonais, sinon un livre écrit par un ancien kamikaze (je n'ai plus ni le titre ni l'auteur) qui me semble bien cadrer avec ce que j'apprends (ou tente) sur la mentalité japonaise.
Mais il y a un film à voir absolument sur cette période : Feux dans la plaine.

Fifi
Revenir en haut Aller en bas
fifi2200
Troufion
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : GRENOBLE
Humeur : Aigri, maussade et pas rigolo. Non mais.
Date d'inscription : 01/03/2017

MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   Jeu 02 Nov 2017, 14:15

JC Carbonel a écrit:
Mon sous-marin l'Unbroken par Alastair Mars ref A32

Là on revient à un ouvrage écrit par celui "qui y était". Mars était le commandant du sous-marin britannique l'Unbroken durant sa campagne en Méditerranée (pas de dates données mais on comprend qu'il s'agit de l'année 1942). Bon bouquin sur l'ambiance à bord d'un s/m britannique avec au de-là des missions de torpillage classique, plusieurs missions de dépose d'agents saboteurs et même plusieurs attaques de...trains italiens (au canon là où la voie suit la côte! n'empêche c'est curieux).
Quelques points à retenir :
...
Le Alastair Mars n'a pas forcément l'éthique qu'on attendrait aujourd'hui : il est coléreux et "passe sa colère" sur ses subordonnés, il a l'air très chatouilleux sur la discipline à bord (un gigot disparait dans la cambuse : hop plus de viande pour l'équipage tant que le gigot n'a pas été rendu), il "noie ses soucis dans l'alcool" (à terre quand même) (page 330) et plus ennuyeux : "[les matelots du poste des torpilles] ont deux panneaux au-dessus d'eux : le panneau avant qui sert à l'embarquement des torpilles et le panneau d'évacuation. ... Sur mon ordre le dernier est solidement coincé par l'extérieur. Personne ne pourra l'utiliser pour s'échapper : nous irons au fond ou nous ferons surface ensemble" (page 284-285). Bloquer volontairement une issue de secours pour garantir que ses gars combattent jusqu'au bout ? voilà un comportement plus digne d'un Nazi d'Hollywood que d'un officier britannique je trouve !! Ce d'autant qu'à aucun moment il n'a fait mention de problème avec son équipage!

Conclusion : intéressant à deux niveaux : pour la vie et les opérations d'un s/m britannique et pour l'état d'esprit d'un officier britannique lorsque ce livre a été écrit (1950)(ce que je veux dire c'est que l'affaire du panneau bloqué c'est une action qui peut s'envisager -sans l'approuver- en temps de guerre, il est plus curieux de l'afficher dans ses souvenirs, cinq ans après la fin de la guerre.

Fait partie des 4 que j'ai acheté il y a quelques temps.
Effectivement, comportement très curieux de la part de cet officier, très loin des images que nous laissent le cinéma ou la littérature.
Une autre anecdote qui m'a frappé : la traversée des champs de mines. On coupe les détecteurs parce que de toutes façons, autant y aller franco et parier sur la chance.
Je pense qu'il a surtout eu la chance que son équipage ne le balance pas à la flotte (ah non, ça ne se fait plus). Mais tout le bouquin m'avait donné l'impression que le type était plus ou moins irresponsable ou parano, en tous cas certainement pas un officier que l'on suivrait les yeux fermés (en 20 ans d'armée, j'en ai pas connu beaucoup, mais j'en ai connu quand même). Pas le genre de type intéressant, ni qui tient ses hommes pour...des hommes, justement, mais juste pour des subalternes (ce qui est moins qu'un subordonné à mon sens - le subordonné étant sous les ordres, le subalterne étant en-dessous, donc inférieur - et terne en plus  Very Happy !).

Le blocage des panneaux de secours me fait penser au Général Trenchard, commandant l'aviation britannique pendant la première guerre, qui interdit le parachute à ses pilotes pour éviter qu'ils ne fuient le combat (rapporté par Peter Townshend (pas le guitariste, le pilote) dans Un duel d'aigles - combien d'hommes cette décision a-t-elle tué ? et a-t-elle été indispensable à la victoire ? )

En comparaison, La mer cruelle de Nicholas Montsarrat m'avait paru beaucoup plus réaliste, tant au niveau des faits qu'au niveau des caractères (y compris celui du patron, exigeant mais juste, qui devient surmené, intransigeant et limite coléreux quand il devient patron de l'escorte - quand j'ai lu le livre {je devais avoir 15 ans} je voyais bien Gregory Peck dans le rôle, j'ai vu le film récemment, moins dur que le livre, mais bon quand m^me)
Revenir en haut Aller en bas
JC Carbonel
Pilier de comptoir


Nombre de messages : 1774
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   Dim 03 Déc 2017, 15:32

Munich ou la drôle de paix par Henri Nogueres ref A191

500 pages pas très ...aventureuses mais lourdes de sens dans la comparaison des déclarations et des témoignages des uns et des autres. L'auteur Henri Nogueres était à la SFIO (le PS de l'époque) mais démissionna et demanda à lever son sursis d'étudiant pour partir au service militaire lorsque les accords de Munich furent conclus.
Le livre est remarquablement neutre et Chamberlain n'est pas le c...qui s'est fait b...par Hitler que l'on présente souvent. Par contre il est assez net que les opinions publiques Anglaise et Française ont une importante responsabilité dans les choix qui ont été faits à l'époque. Sortant de la 1e GM qui les avaient profondément marquées, elles ont refusé de "remettre çà" pour museler AH qui n'était alors qu'un petit roquet. A noter aussi que "la montée des nationalismes" qu'on évoque souvent dans l'histoire des années 30 est démontrée ici n'être qu'une manipulation de politiciens nazis.
Je n'ai pas fait de fiche de lecture pour cet ouvrage mais j'ai juste noté page 306 les "phrases retransmises par les stations [de radio] anglaises, belges....et la télévision suisse." Télévision suisse qui ne vera le jour que durant les années 50!
JCC
Revenir en haut Aller en bas
JC Carbonel
Pilier de comptoir


Nombre de messages : 1774
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   Mar 19 Déc 2017, 22:20

3 septembre 1939 le dernier jour du vieux monde par Adrian Ball  ref A128/129

ce livre continue le précédent avec à peu près les mêmes acteurs. Très intéressant pour montrer les préparatifs de guerre des 3 parties : GB, FR, ALL. Bien qu'écrit par un Anglais, cet ouvrage n'est pas critique sur les Français, notant en particulier que les Français sont mieux préparés que les Anglais.
A noter quelques "armes secrètes" dont je n'avais jamais entendu parler :
-p74 : les Polonais sont censés disposer de 110 chars légers d'origine française (des RT? il me semble que des R35 ont été commandés, mais ont-ils été livrés??)
-p89 : l'industrie allemande est déclarée capable de transformer "le charbon en chocolat"...çà me parait pousser l'art de l'ersatz un peu loin
-p99 : des taxis londoniens transformés en véhicules de pompiers
-p286 : les bulletins météos interdits car considérés comme confidentiels!

mentionnons aussi quelques nouveaux acteurs : Franco (p299), Khroutschev (p307) , les Roumains -pro Français (p243), l'Afrique du Sud (qui hésite sur le côté à rejoindre p185)

Recommandé.
Revenir en haut Aller en bas
JC Carbonel
Pilier de comptoir


Nombre de messages : 1774
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   Mar 19 Déc 2017, 22:26

La Fin du Graf Spee par Sir Eugen Millington-Drake ref A236

Pas de grande surprise ici : la bataille du Rio de la Plata racontée sur la base de témoignages d'anciens des deux camps...livre écrit par l'ancien ambassadeur britannique à Montevideo (qui sait donc de quoi il parle : il y était et avec un rôle important, du moins durant les derniers jours).
A noter l'annexe qui est un commentaire sur l'émission "les Dossiers de l'Ecran" durant laquelle fut diffusé le film "la Bataille du Rio de la Plata". Sir Eugen était invité mais ne put s'y rendre et répondit donc par écrit à Armand Jammot et aux télespectateurs (363 questions ont été posées)

Intéressant mais sans surprise.
Revenir en haut Aller en bas
JC Carbonel
Pilier de comptoir


Nombre de messages : 1774
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   Ven 29 Déc 2017, 20:53

Les briseurs de barrages par Paul Brickhill ref A16

Encore du grand classique donc pas la peine de revenir sur l'histoire d'autant que c'est très bien raconté. Je peux juste noter que la préface est de Pierre Clostermann alors que la préface de l'édition originale anglaise et de "Tedder" (Maréchal de l'Air Arthur William Tedder, Baron, Grand Croix de l'Ordre du Bain, durant le D-day il était le second de Ike).
page 62 : le journaliste en technologie militaire français Camille Rougeron est cité...par le maire d'une ville allemande pour son livre "l'horreur des bombardements" (le titre exact est "l'aviation de bombardement" cf site sur Camille Rougeron
Guy Gibson, le héros de l'affaire, semble être encore un de ces officiers totalement insupportables (cf "mon sous-marin l'Unbroken" dans la même collection) qui "gueulent" pour un rien y compris pour ne pas respecter les règles (cas de la moto de Gibson rangée à l'encontre des règlements dans le hangar des avions p89), qui humilient leurs hommes (un mécano s'étant plaint à sa copine que les "appareils font du rase-mottes à vous briser les tympans"  fut "lynché" par Gibson pour avoir révélé un secret militaire ! (p88) qui expulse de son unité des WAAF enceintes (sans autre motif et sans vraie raison puisque sa mission devait durer à peu près 6 semaines) (p75)
il est fait référence à des "bombes anti-Zeppelin" inventées par le futur "Bomber Harris" en 1916. Je ne suis pas arrivé à valider l'anecdote mais Arthur Harris est crédité d'une victoire contre un Zeppelin en 1915 donc c'est plausible même si il ne devait pas y avoir beaucoup d'avions anglais de 1915 capable de voler plus haut qu'un Zeppelin pour le bombarder...
p151 il est fait référence à la Coupole et au V3.

un livre agréable à lire mais je soupçonne qu'il soit peut-être un peu "condensé" vu que la VF et la VO font à peu près le même nombre de pages alors que la langue française est connue pour faire 25~30% de "volume" que la langue anglaise.
****
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai Lu ...leur aventure   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai Lu ...leur aventure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» J'ai Lu ...leur aventure
» [Collection] "La Folle aventure"
» L'Aventure à Hélice
» Aventure MP3
» Festival Jules Verne Aventure (Paris 2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La passion à l'échelle de l'histoire :: Trackstory :: Docs et bouquins-
Sauter vers: