La passion à l'échelle de l'histoire


 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 dioramas et les pensées de S. Payne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JC Carbonel
Pilier de comptoir


Nombre de messages : 1750
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: dioramas et les pensées de S. Payne   Mer 21 Mai 2008, 14:07

je serais (relativement...) bref : bien souvent ce que je vois dans les revues (surtout "gros doigts" ) en tant que diorama est juste un véhicule posé dans l'herbe avec un gus fumant sa clope à côté. Moi-même je contribue un peu à cette tendance ... parfois pour des raisons bêtes du genre chenilles mochetou à cacher dans les hautes herbes ou maquette fragile que je préfère sur socle ...(voir Modelstories pour des exemples divers).
Mais quelque part quand je fais çà je me sens un peu fautif car je n'oublie pas les pensées de Sheperd Payne (qui pour ce qui nous concerne me parait plus relevant que Confucius ou Montesquieu) disant"un diorama doit raconter une histoire".
Et si j'en parle ici c'est encore plus vrai pour ceux qui font du navion : un truc à z-ailes posé sur un revêtement Verlinden et hop! un diorama...
Je voudrais bien ouvrir le débat sur ce thème. Y-en a-t-il parmi vous qui s'en tienne à la règle de S. Payne ? ou cela vous semble-t-il trop contraignant l'important étant "la suspension d'irréalité" (belle double négation) que procure un beau socle avec végétation etc... (je dois dire que quand j'ai fait la présentation des produits Busch j'avais presque envie de faire une maquette de forêt naturelle -sans un engin dedans- )
Voilà ... j'ai lancé le débat ... je ne suis pas trop sur de "où" je l'ai lancé (je me souviens qu'IPMS USA s'est étripé pendant plusieurs années sur la définition du "diorama" pour leur concours annuel, je préfèrais éviter de "remettre le couvert").
J'ajoute aussi que lorsque j'ai fait des mini-dios d'après les illustrations de Jules Verne je ne me suis pas senti aussi concerné car je ne faisais que recomposer en 3D une composition qu'avait déjà choisie l'illustrateur et donc d'une certaine manière le choix de la scène ne m'appartenait plus. Par rapport à la pensée Paynienne, l'illustration est supposée représenter un moment important de l'histoire.

JCC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Mer 21 Mai 2008, 16:28

Question interessante....
Si on part du principe que la maquette est un plaisir et que finalement c'est un plaisir très personnel et individuel....
Chacun doit pouvoir trouver sa propre définition. A cotés de ça il y a les definitions pour les concours....
Perso, ce qui m'interesse c'est pas vraiment de raconter une histoire mais plus de representer un engin de la façon la plus réaliste possible.
Parfois celà passe pour des raisons de presentation par un socle avec un décor que je simplifie au maximum par manque de place et d'envie de perdre du temps avec une activité que je n'aime pas.
Par contre, j'adore admirer les dioramas des autres, et je dirais meme que plus ils sont grands et fouillés plus le plaisir d'observer est grand !

Voilà, juste mon point de vu...
A+
Revenir en haut Aller en bas
GEX29
Pilier de comptoir
avatar

Nombre de messages : 4343
Age : 53
Localisation : 29
Humeur : aleatoire
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Mer 21 Mai 2008, 16:42

personellement , " l'envie de raconter une histoire " est présente suivant le sujet , le vehicule , les figurines disponibles et la vision de la mise en scène , en clair c'est selon l'inspiration !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.numericable.fr/leopasca/topic/index.html
JFF83
Pilier de comptoir
avatar

Nombre de messages : 3916
Age : 38
Localisation : Fréjus
Humeur : moyenne à bonne...
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Mer 21 Mai 2008, 18:50

Mon point de vue:

il y a diorama et saynètes, et l'objectif ne doit pas être le même:

le diorama raconte une histoire, avec une ambiance, différents acteurs, enfin un ensemble qui se doit d'être relativement complexe.exemple: le diorama d'arnhem de notre regretté andré retienne.
La saynète, qui est un véhicule au plus agrémenté d'un sol, d'un arbre ou de figurines, conçue avant tout pour mettre en valeur LE sujet principal. exemple: très nombreux, tant cette configuration est à la mode (influence douteuse des gros doigts?)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Mer 21 Mai 2008, 19:33

je comprends mal pourquoi on oppose diorama et vignette, ce sont juste deux expressions différentes, c'est comme opposer orchestre symphonique et quintette... ça ne joue pas les mêmes oeuvres et pourtant c'est de la musique tous les deux

diorama, vignette c'est un peu comme photo cadrée large ou serrée... chacun raconte une histore si la mise en scène est expressive... c'est à dire si le décor et les personnages ne sont pas juste posés là comme "alibi" ou "faire valoir" de la pièce principale, s'ils participent vraiment à l'action, le décor donnant l'ambiance et le cadre historique, les personnages donnant le mouvement, l'action... c'est une scénographie
Revenir en haut Aller en bas
EUSKA
Doré sur tranche
avatar

Nombre de messages : 8492
Age : 42
Localisation : Dans ma maison à Môa
Humeur : COOL
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Mer 21 Mai 2008, 20:34

cosmique troupier a écrit:
je comprends mal pourquoi on oppose diorama et vignette, ce sont juste deux expressions différentes, c'est comme opposer orchestre symphonique et quintette... ça ne joue pas les mêmes oeuvres et pourtant c'est de la musique tous les deux

diorama, vignette c'est un peu comme photo cadrée large ou serrée... chacun raconte une histore si la mise en scène est expressive... c'est à dire si le décor et les personnages ne sont pas juste posés là comme "alibi" ou "faire valoir" de la pièce principale, s'ils participent vraiment à l'action, le décor donnant l'ambiance et le cadre historique, les personnages donnant le mouvement, l'action... c'est une scénographie

je pence comme toa c'est la même choses & on peut tres bien faire une petite vignette avec un véhicule d'apres une photo & un grand dio avec deux ou trois blindés ou autres véhicules sans vérité historique .& pour la mode 35 je trouve que pour des raison de place "taille des socle a moa perso" c'est pas mal & place dans ma vitrine aussi .Mais bon je fait des dio & des vignette & j'aime les deux .L'important c'est de ce faire plaisir c'est tout @+BRUNO...
Revenir en haut Aller en bas
jojo
Pilier de comptoir
avatar

Nombre de messages : 2986
Age : 40
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Jeu 22 Mai 2008, 07:26

"un diorama doit raconter une histoire"



oui, mais c'est plus facile à dire qu'à faire....

j'ai en tête de réaliser un dio représentant le 14emeBCC quelque-part pendant la campagne de france, seulement la mise en scène est un art que je suis loin de maitriser, outre le fait qu'il me manque des personnages, l'idée est là, mais j'ai beaucoup de mal à la "concrétiser", donc pour le moment je me contente de faire les divers protagonistes du dio (quelques H39, le MCL5 de dépannage, un S15R, ect...) et je mélange tout ça dans ma tête...

c'est sur que ce serait plus simple de réaliser plusieurs vignettes...
Revenir en haut Aller en bas
http://montdor.canalblog.com/
JC Carbonel
Pilier de comptoir


Nombre de messages : 1750
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Jeu 22 Mai 2008, 09:34

Ce que je trouve intéressant c'est que le débat placé sur un terrain "philosophique" (raconter une histoire ou pas) s'est déplacé vers une opposition saynète / diorama basée sur les cm² (diorama = grande saynète avec beaucoup de persos). Pour rester sur le thème initial il y a par contre l'idée que dans une saynète de faible surface il n'est pas utile de "raconter une histoire", juste mettre en valeur le sujet. Ce que je ne vois pas trop par contre c'est le lien entre "surface" et "histoire" ? A priori il y a devrait être possible de raconter une histoire sur de petites surfaces (l'idée qui me vient en tête c'est les 2 patrouilles US et allemandes qui se croisent, séparées par un muret selon un témoignage du "jour le plus long" ... je suis sur que pour faire çà il n'y a même pas besoin d'une de mes "chères" boites de CD , une boite de K7 audio doit suffir)
JCC
Revenir en haut Aller en bas
jojo
Pilier de comptoir
avatar

Nombre de messages : 2986
Age : 40
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Jeu 22 Mai 2008, 13:06

effectivement, je n'avais pas compris les choses comme ça (comme quoi...).


effectivement, il n'est nul besoin de trop "accessoiriser" un dio ou une "vignette" pour raconter une histoire; regarde la scenette ou zeus olympien se met en scène sous la forme d'un pecheur à la ligne, cette scenette raconte une histoire (certes pour la comprendre du point de vue de l'auteur, il faut avoir quelques éclaircissements, mais même sans ça, chacun peut se raconter "sa" petite histoire en la regardant).

vu comme ça la taille ne compte pas, en fait comme tu l'as dis, tout dépend de l'envie initiale du créateur, si il veut raconter une histoire, il le fera, même avec trois fois rien, si il n'y a pas d'histoire, effectivement le décor ou les personnages ne seront là que pour mettre en valeur la maquette (ce qui en soit n'est pas condamnable, certaines maquettes se suffisent à elles-mêmes!), le sherman en indochine de pat illustre bien cela, certes il est magnifique, mais l'ajout du curé et du soldat allant à sa rencontre place ce dio sur un autre plan: pourquoi le soldat va-t-il saluer le curé? que se disent-il? qu'est ce que le curé fait là? pourquoi le char est s'est-il arreté ici? ect, ect... c'est peut-être ce qui rend ce genre de dio (ou de vignette) si agréable à regarder, en plus de la beauté des modèles, ils racontent une histoire, ou permettent à tout-un-chacun de se raconter une histoire en les regardant.
Revenir en haut Aller en bas
http://montdor.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Jeu 22 Mai 2008, 20:14

c'est amusant, en parlant d'une vignette qui peut raconter une histoire, je pensais justement au dio de pat...
Revenir en haut Aller en bas
Artilleur
Pilier de comptoir
avatar

Nombre de messages : 890
Age : 59
Localisation : Gentilly
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Jeu 22 Mai 2008, 22:01

Alors voila ma contribution :

-Dans une vignette il n'y pas "d'échange" en les composants de la scène réalisée, il y a simplemenet une mise en valeur , voire une atmosphère d'un instant comme dans un cliché photo...

-Dans un Diorama réussi on ressent l'avant et on perçoit l'après. Il y a une dymanique et un mouvement par le positionnement des composants de la scène. C'est un film dont on aurai qu'une image.

C'est pourquoi c'est difficile à réaliser...

Pour rendre efficace et réussit un diorama il faut à mon avis:

Premierement : pour le créateur forcement une solide connaissance du contexte historique, de l'état d'esprit de composants "humains" et je dirais aussi du romantisme au sens romanesque du terme de l'ambiance à rendre.

Deuxiement il faut connaitre ou percevoir pour pouvoir les mettre dans la scène les règles de composition classique des tableaux avec la convergeance des lignes aboutissant au moins culminant de la scène. En bref guider l'oeil du spectateur.

Et tout cela c'est dur dur à réaliser il faut que l'idée (dans la tête) et rencontre le potentiel disponible (maquette existante et capacité de l'auteur) et , et ,et : un soupson de talent

Ce soupson le talent je crois que chacun d'entre nous le cherche...

Voila la longue quête du Grall du maquettiste

Bon courage à tous, nous y arriverons......

Sylvain
Revenir en haut Aller en bas
Pat95
Doré sur tranche
avatar

Nombre de messages : 13680
Age : 62
Localisation : Taverny (95)
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Jeu 22 Mai 2008, 23:13

jojo a écrit:
le sherman en indochine de pat illustre bien cela, certes il est magnifique, mais l'ajout du curé et du soldat allant à sa rencontre place ce dio sur un autre plan: pourquoi le soldat va-t-il saluer le curé? que se disent-il? qu'est ce que le curé fait là? pourquoi le char est s'est-il arreté ici? ect, ect... c'est peut-être ce qui rend ce genre de dio (ou de vignette) si agréable à regarder, en plus de la beauté des modèles, ils racontent une histoire, ou permettent à tout-un-chacun de se raconter une histoire en les regardant.

Merci Jojo d'avoir fait illusion à ma saynète.
Deux remarques concernant le sujet :
1) Pour moi, la saynète et le dio correspondent plutôt à la taille. 1 char + 3-5 personnages, c'est une saynète. 3, 4 engins ou plus avec 6 à 10 personnages, sans oublier un décor par exemple une maison ou un pont, etc.c'est un dio. Bon, c'est très suggestif de ma part mais je vois la chose comme ça. La question est de déterminer où s'arrête la saynète et où commence le dio....

2) Le point commun entre la saynète ou le dio, c'est de raconter une histoire ou de symboliser une atmosphère.
En principe, mettre un char, un monument ou des personnages, c'est mettre un centre d'intérêt susceptible de focaliser l'attention du spectateur.
Mais cela peut aller jusqu'à plusieurs centres d'intérêt. Par exemple, concernant l'Indo, le curé et l'officier montrent la bonne relation qui existait entre les Français et les Vietnamiens catholiques (selon les souvenirs de mon père), ensuite la Vierge du monument explicite le fait que la religion catholique était une religion importante en Indochine (C'est aussi une manière de sortir un peu des sentiers battus car on a toujours tendance à montrer un Bouddha dans la jungle !) et enfin, le sherman symbolise la participation des blindés pendant la Guerre d'Indo.
Voilà, c'est mon intention qui ne peut pas être perçue telle quelle par les autres mais je dois faire en sorte que la scène soit cohérente et qu'elle présente une unité d'action. A chacun d'interpréter ensuite la scène...

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Red fox
Pilier de comptoir
avatar

Nombre de messages : 3745
Age : 45
Localisation : Belgique
Humeur : CARPE DIEM
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Ven 23 Mai 2008, 21:53

Pour ma part, je ne pense pas que la notion de diorama ait un quelconque lien avec les dimensions de la base ou le nombre de véhicules/figurines disposés sur cette base.

En Belgique, il est d'usage de classer un véhicule seul (même accompagné d'une/de figurine(s) dans la tourelle/cabine) dans la catégorie plaquette ou véhicule militaire et de classer un véhicule accompagné d'une figurine à côté du véhicule dans la catégorie diorama.
Je sais, c'est discutable et vous allez me répondre : "facile, je place une figurine à côté de mon véhicule sur un socle en bois et hop me voilà avec un dio!".
Selon la "règle", ce serait simple mais dans les faits, ça l'est moins puisque le jury se garde le droit de déplacer une pièce si il juge (avec bon sens) qu'elle n'est pas dans la bonne catégorie. Et puis, on peut toujours jouer sur les mots...

Je pense qu'un dio doit être autre chose et bien plus que celà.

Perso, je ne réalise que des dios (bien souvent avec une construction de mon cru) car... je n'imagine pas le modélisme autrement.

Je vais peut-être faire monter la moutarde au nez de certains mais il m'arrive régulièrement d'observer des plaquettes (je ne parle pas de scratch ni des modèles nus*) avec de superbes modèles (beau montage, belle peinture et magnifique patine) et je me dis : "et quoi... que veut nous montrer le modéliste ? Qu'il sait monter un modèle et utiliser un aéro ? Qu'il sait manier de la photodec ? Qu'il sait détailler un intérieur ? Et puis... Rien, nada, schnoll, quedal. Rien ne se dégage du modèle et c'est bien dommage car je me dis que si il s'était un peu casser le c... en plaçant un arbre, une route, un lampadaire ou des rochers (un dio ne doit pas être forcément surchargé de détails) une "histoire" se serait mis en place d'elle même.

Je pense que, logiquement, un dio doit permettre, par sa mise en scène, de situer géographiquement et temporellement les faits. En celà, je pense rejoindre pas mal de modélistes de ce forum .

______________________________________________________________
*modèles nus = modèles hyperdétaillés (photodec/plasticard) et non peints.
Revenir en haut Aller en bas
Pat95
Doré sur tranche
avatar

Nombre de messages : 13680
Age : 62
Localisation : Taverny (95)
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Ven 23 Mai 2008, 22:10

En matière de taille des saynètes et des dioramas, je me suis basé sur les critères fixés par la société Historex du temps de ma participation aux concours internationaux des années 70-80.
Je trouve que c'est un bon principe...

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   Sam 24 Mai 2008, 11:30

cosmique troupier a écrit:
je comprends mal pourquoi on oppose diorama et vignette, ce sont juste deux expressions différentes, c'est comme opposer orchestre symphonique et quintette... ça ne joue pas les mêmes oeuvres et pourtant c'est de la musique tous les deux

diorama, vignette c'est un peu comme photo cadrée large ou serrée... chacun raconte une histore si la mise en scène est expressive... c'est à dire si le décor et les personnages ne sont pas juste posés là comme "alibi" ou "faire valoir" de la pièce principale, s'ils participent vraiment à l'action, le décor donnant l'ambiance et le cadre historique, les personnages donnant le mouvement, l'action... c'est une scénographie
idem pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dioramas et les pensées de S. Payne   

Revenir en haut Aller en bas
 
dioramas et les pensées de S. Payne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rahan] Pion Objos/Dioramas Ork
» Astuces pour dioramas de A à Z
» Les pensées de San Antonio
» Le penseur et la pensée
» Pensées d'un jeune homme - IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La passion à l'échelle de l'histoire :: Le café du commerce :: Brèves de comptoir-
Sauter vers: